LogoWithin
LogoMustang
LogoLBB



Retrouvez les chroniques de nos jeux sur

RC.FR_LOGO_1

Twittez notre site

Suivez-nous sur Twitter

Les hennissements des Ecuries

Descriptif de la gamme
Nos jeux - Within
Dimanche, 15 Mai 2011 00:00

Épouvante, horreur, frisson, gore, tous ces qualificatifs peuvent résumer une certaine vision de Within. L’horreur contemporaine (qui va de 1900 à notre futur proche) couvre un panel très large. Elle va de l’histoire classique du tueur en série en passant par les maisons hantées et les histoires de conspirations extraterrestres en finissant sur les zombis et autres mangeurs de viande humaine. Le cinéma exploite le filon depuis le début, reprenant les trésors de la littérature fantastique (Poe, Lovecraft, King, Barker) jouant sur la peur (raisonnée ou non) de l’inconnu.

 

Within traite non seulement de tous ces aspects de l’épouvante mais développe en plus son propre univers. Les histoires que vous jouerez ou que vous ferez jouer seront donc peut-être classiques par certains aspects (la traque d’un nécrophage dans les égouts), mais souvent liées au monde de Within (le nécrophage appartient à une organisation établie en ville, et liée à des industriels en mal de puissance). Le fantastique existe dans Within. Il n’est parfois pas expliqué ou explicable mais il est présent dans l’ombre.

 

Within n’est pas un jeu de rôles réaliste. Il se passe dans un monde qui ressemble au nôtre, dans une époque qui ressemble à la nôtre mais ce n’est pas notre monde. Il y a eu le 11 septembre, les guerres du Golfe, l’épidémie de pneumopathie en Asie, les Tsunamis, mais pourtant ce n’est pas notre monde. Ainsi, les scénarios peuvent se dérouler dans un passé proche (1900) comme dans un futur proche (2030), suivant la campagne que choisira de diriger le MJ. Les joueurs pourront participer à des événements historiques si cela vous chante et même les changer. Ce n’est pas grave car une fois de plus, ce n’est pas notre monde.

 

Alors quelle est la différence avec notre monde ? Elle est triple.

  • Elle concerne en premier lieu les personnages. Ils vont être confrontés à l’horreur, au fantastique, à des aventures extraordinaires comme les héros d’une série. Aucun agent du FBI, dans la vie réelle, ne découvre, tous les quinze jours, une nouvelle conspiration extraterrestre. Les personnages sont des héros (à leur façon) et vont vivre des aventures qui ne pourraient arriver au commun des mortels. D’un autre côté, et ce sera sans doute leur drame, ils ne sont pas immortels ou invulnérables. Les balles ne les évitent pas et ils ne sont pas plus résistants qu’un autre.
  • La deuxième différence, c’est que Within est un univers qui intègre la notion de fantastique, de surnaturel. Il y a des monstruosités cachées dans l’ombre, des gens dotés de capacités étranges et des phénomènes inexplicables. L’univers de Within est particulièrement angoissant et trouve sa source dans l’étrange. Attention, le but, comme dans un film, est de faire frissonner les joueurs, pas de les faire vomir. Cela implique donc aussi une petite dose d’humour, d’action et d’originalité. C’est pour cette raison, par exemple, que vous trouverez des règles spéciales pour gérer les tentatives de fuite des personnages lorsqu’ils sont traqués par quelque chose de dangereux.
  • Enfin, la troisième différence découle des deux autres. Within est un jeu cinématographique. Un exemple ? Les tueurs en série. La triste réalité de ces tueurs, c’est que ce sont souvent des vagabonds, des paumés qui tuent par pulsion, au gré de leurs galères. Drogués, malades, miséreux, ils perdent toutes les notions sociales du bien et du mal pour assouvir des pulsions sexuelles. Ce n’est pas bien folichon à mettre en scène. Within n’a pas pour thème le réalisme social. Par contre, faire agir un tueur en série cannibale, surdoué au point de pouvoir mener une enquête conjointement avec le FBI au fond d’une cellule de verre, de manipuler d’autres tueurs à distance, et sadique au dernier degré, voilà qui peut constituer un défi pour des personnages (surtout s’ils sont les cibles de ce tueur). Within n’est pas réaliste. Un bon scénario nécessite souvent un bon adversaire (ou un danger hors du commun) et il ne faut pas hésiter à modifier un peu la réalité pour la rendre plus attractive. C’est ce que nous appelons l’horreur cinématographique. Certains PNJ se relèvent toujours alors qu’ils devraient être morts (c’est pour cela qu’il faut leur tirer dans la tête). Ce n’est pas vraisemblable dans le monde réel mais c’est un classique dans l’univers de Within.
 
Copyright © 2016 Les Écuries d’Augias. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.