RSS Feed

Une convention inoubliable ?

13 novembre 2013 by Yann Lefebvre

IMG_4257

Alors, inoubliable, cette convention ?

 

Quoi, vous allez dans le Nord ?

A l’instar de tous les éditeurs de jeux, nous recevons de nombreuses invitations au fil de l’année. Parfois, de vieilles connaissances que nous rejoindrons le moment venu pour des agapes rôlistiques devenues de vraies réunions de famille. Ou des appels annuels que nous ne pouvons pas honorer, faute de temps, par éloignement géographique, ou pour éviter de tester trop longuement les patiences de nos proches lors de nos absences.

Ou alors, des invitations de jeunes conventions qui font leur première. La convention inoubliable est de celles-la. Généralement, franchir les six heures de route pour rallier Villeneuve d’Ascq aurait été rhédibitoire pour chacun des associés des Ecuries, sauf que là, il y avait une motivation supplémentaire pour moi : tester la mamie du Nord pour recevoir mes deux loupiots pendant que je « travaillerai » à représenter les Ecuries dans la faculté où j’ai passé mes sept années d’études à… étudier, et surtout, à rejoindre mon premier club de JDR…

IMG_4258

 

Le stand fut rapidement planté. J’avais deux hantises : me retrouver seul, isolé, sans un partenaire que je connaissais bien avec qui déblatérer sur le milieu ; me perdre dans cette fac qui a bien changé depuis les 15 années que je l’ai quittée.

 

Seul au monde ?

Souvent, on nous demande quels sont les critères de choix pour aller dans tel ou tel rassemblement rôliste. Le ratio nombre de visiteurs / acheteurs ? La différence chiffre d’affaires – frais de déplacement ? Le pourcentage de public féminin ? Le taux d’alcool des bières et autres nectars artisanaux ?

Et bien, c’est souvent un critère éminemment subjectif : l’ambiance. La faculté des organisateurs à vous faciliter l’existence, à vous faire vous sentir chez vous (mais pas trop tout de même, les chaussettes sales ne traînent pas sur le stand).

Et sur ce point, l’orga de la convention a bien fait les choses, tant l’esprit d’accueil des habitants du Nord a présidé à ces journées de communion ludique. Réactive, attentive, l’organisation a réellement assuré et mérité sa montée de niveau d’expérience.

 

Va querre l’wassingue, j’min va chialer…

Du coup, cette convention devient instantanément un coup de coeur. Malgré l’émiettement des visiteurs fragmentés entre jeux de société, de rôles, vidéo ou murder, on a pu revoir tout le monde ou presque lors de la remise des lots dans l’amphithéâtre. L’assemblée à de la gueule…

Un tirage au sort avec de très nombreux lots, arrosé aux bulles puisque chaque participant a pu participer au pot. Moi, les bulles, ça m’émeut. Il semblerait qu’un heureux chanceux ait pu remporter ton livret de Within en le montrant insidieusement à la foule…

 

IMG_4261

IMG_4264

 

Je ne peux clore ce compte-rendu sans remercier tous les anciens camarades de jeux qui ont fait le déplacement pour me rejoindre dans mes terres natales. La Madeleine de Proust était agréable à déguster. Même si finalement, sur la photo, je me demande si certains ne sont pas venus pour caresser notre nain porte-bonheur (ou chiper des préservatifs estampillés « Romance Erotique », c’est selon).

 

 

IMG_4266

 

Au fait, vous avez fait jouer ?

 

Oui, c’est un peu le coeur du métier. Deux soirées passées à tester :

- un jeu mystère où les joueurs se sont échinés à capturer et convoyer une relique en priant avec ferveur pour que rien de bien funeste ne leur tombe sur la tête… Je ne peux en dire plus, sinon, le jeu porterait bien mal son nom !

- une partie de Crimes avec le scénario du livret de découverte, qui a donné du fil à retordre aux joueurs qui se sont emparés du tableau de l’amphithéâtre (Crimes dans un amphi désert, super !) pour dénouer les méandres de l’intrigue diabolique née du cerveau de Mahyar Shakeri…

IMG_4270

Au final…

Si les orgas ne se rendent pas compte de toutes les dégradations que j’ai commises lors de mes parties nocturnes, je vous dis à tous : à l’année prochaine !

 


About Yann Lefebvre

Co-fondateur des Ecuries d'Augias, co-géniteur de Crimes dans sa forme actuelle. Eleveur de talents. Inséminateur de projets éditoriaux. Rustine quand il peut.


Crimes et les scénarios patrimoniaux

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :