RSS Feed

La Sauce au Jeu et LUDUS, rencontre entre jeu de rôles et jeu vidéo

16 août 2015 by Yann Lefebvre

La participation de l’association strasbourgeoise La Sauce aux Jeux au cursus de formation de l’académie LUDUS valait bien un petit article dans notre blog.

ludus4

En effet, les liens qu’entretiennent les jeux de rôles et les jeux vidéos dans notre imaginaire ne sont plus à démontrer, et témoignent d’une influence réciproque grandissante, bien que les seconds soient les poids lourds sur lesquels les premiers semblent avoir bien peu de prises.

Et pourtant, l’intervention des rôlistes alsaciens démontre combien cet apport peut se révéler enrichissant. En effet, l’imaginaire s’acclimate forcément avec les types des médias qui le véhiculent. On ne conçoit pas de la même manière une histoire destinée à la BD ou à un roman, les portages de romans vers le support filmique induisent des difficultés parfois insurmontables ; de la même manière, un scénario de jeu de rôles offrira plus de libertés qu’une conception vidéoludique puisqu’on a droit à un parachute qui s’appelle l’adaptabilité du MJ.

ludus3

La rencontre entre ces deux mondes avait donc pour ambition d’initier les étudiants, pour la plupart ignorants de la pratique du JDR sur table, à ce loisir, à ses codes et à certains éléments de son game design.

Derrière cet anglicisme, comprenez tous les éléments qui font que le jeu offre l’expérience ludique particulière : difficulté, représentation graphique, ergonomie, éventail de possibilités, caractérisation de l’univers et des personnages, etc.

Et forcément, le game design intègre des éléments que le JDR ne possède pas, mais certains qui se recoupent :

L’une des règles du game design spécifique au jeu vidéo est la « règle des 3 C » pour camera (caméra), Control (commandes), character (personnage). Elle définit ces trois éléments interdépendants et considérés comme cruciaux dans l’élaboration du système de jeu. Le type de caméra peut être subjective (le joueur est à la place du personnage et voit à travers ses yeux) ou objective (le joueur voit le personnage qu’il contrôle). Les commandes sont définies en fonction du dispositif d’interaction choisi (manette, clavier, souris, interface tactile, etc.) et du niveau de technicité souhaité. Le personnage quant à lui définit les actions que le joueur pourra entreprendre. 

(source : wikipedia)

C’est justement sur les terres de la caractérisation des protagonistes (héros, monstres, PNJ) et du traitement du scénario (non linéarité, adaptabilité, rythmique) que les échanges ont semblé les plus prometteurs et passionnants.

Vous trouverez dans ce lien la plaquette décrivant le feed back de l’expérience de La Sauce aux Jeux. Merci à eux !  

LUDUS-LSAJ-CR3

Si le sujet de la narration vous passionne, passez par l’excellent blog et billet présent ici :

http://ericviennot.blogs.liberation.fr/ericviennot/2009/12/les-quatre-choix-de-mathilde.html

 

Enfin, vous pouvez participer à cette petite enquête qui nous permettra d’échanger nos expériences sur le sujet. Nous pourrons en publier un florilège quand les participations seront suffisamment nombreuses !


About Yann Lefebvre

Co-fondateur des Ecuries d'Augias, co-géniteur de Crimes dans sa forme actuelle. Eleveur de talents. Inséminateur de projets éditoriaux. Rustine quand il peut.


Un jeu de rôles à la bibliothèque, vous y croyez ?

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :